hépatite B

L’hépatite B : causes et traitements naturels

Selon l’OMS l’hépatite B est l’une des maladies infectieuses d’origine virale les plus graves et les plus répandues. En Europe, précisément en France plus de 4 millions de personnes souffrent de l’hépatite B. Cette dernière désigne une infection virale qui s’attaque au foie, organe présent chez l’homme. Aussi appelée le VHB, l’hépatite B ne se contracte ni en consommant ensemble un repas, ni par l’eau. Son virus se transmet plutôt par le sang, par voie sexuelle et par voie maternelle. Ceux qui sont plus exposés sont les usagers de drogues, les spécialistes de santé, les personnes infidèles, etc. Causes de la maladie, traitements naturels contre le VHB, nous vous faisons le point dans ce poste.

Causes et symptômes de l’hépatite B

Causes et symptômes de l’hépatite B

Comme souligné précédemment, le virus de l’hépatite B se contracte par voie sanguine et par la voie sexuelle. Il est plus dangereux que celui du SIDA et de l’hépatite C : 90 fois plus que le premier et 30 fois que le second. La salive, le sang et le sperme, les sécrétions vaginales sont en effet les seuls liquides grâce auxquelles il est possible de contracter l’hépatite B. Et pour qu’on parle de transmission, il faut que l’un des liquides susmentionnés chez la personne infectée passe dans le sang d’un individu sain.

Il est aussi possible qu’une mère puisse transmettre cette maladie à son enfant en allaitant simplement ce dernier. Toutefois, sur ce point, il faut préciser qu’il existe aujourd’hui un vaccin qui permet d’éviter à l’enfant l’hépatite B. En effet, avant même l’accouchement, la mère suit un traitement par immunoglobulines puis se fait vacciner, ce qui lui permet de garder son enfant sain et sauf.  

Les continents présentant plus de risque

Les continents présentant plus de risque d’hépatite

Dans le monde entier, plusieurs continents comme l’Afrique et l’Asie présentent plus de risque, puisqu’ils ne respectent les règles de prévention. Parmi ces dernières, il y a notamment l’usage des préservatifs lors des rapports sexuels. De plus, l’OMS conseille de ne pas utiliser des outils de soins qui sont déjà utilisées par d’autres individus. Si vous vivez à côté d’une personne infectée, il faut également éviter d’être en contact avec ses matériels à savoir : rasoirs, ciseaux à pieds ou à ongles, rasoirs, etc.

Les symptômes de l’hépatite B

La plupart des gens ne ressentent aucun symptôme lorsqu’ils sont nouvellement infectés. D’après les recherches, les 7/10 de ceux qui sont infectés du virus de l’hépatite B ne manifestent aucun signe. Pour les 30% qui restent, les signes peuvent être une fatigue extrême, une douleur au foie, des vomissements, des nausées et un changement de couleur des urines (coloration foncée). À cela s’ajoute aussi une altération de l’état général, des douleurs abdominales et des douleurs articulaires.

Un petit sous-ensemble de personnes atteintes d’hépatite aiguë peut développer une insuffisance hépatique aiguë, qui peut entraîner la mort.

Pour ceux qui l’ignorent, on ne se guérit jamais du virus de l’hépatite B. Une fois que vous contractez le virus VHB, vous restez porteur à vie. Et dans les cas les plus graves, il entraine plusieurs complications : cancer du foie, cirrhose et insuffisance rénale.

Lire aussi : Maladies Du Foie?-Préventions Et Traitements Naturels

Diagnostic de l’hépatite B

Diagnostic de l’hépatite B

Pour savoir si votre êtes porteur du virus de l’hépatite B, le spécialiste de santé aura besoin d’une prise de sang. Cette dernière est ensuite envoyée dans un laboratoire adapté qui doit réaliser des analyses pour vérifier si le donneur de sang possède dans l’organisme des anticorps dirigés contre le virus. Ces anticorps montrent que l’individu est exposé à l’hépatite B. En plus de la prise de sang, le médecin fera également un examen physique avant d’un diagnostic.

Traitement naturel contre l’hépatite B

Comme dans le cas de certaines maladies, il existe plusieurs remèdes naturels pour guérir ou stopper l’évolution du virus de l’hépatite B vers le cancer du foie ou la cirrhose. Parmi les plantes médicinales recommandées, il y a le chardon-Marie. Cette plante est connue pour ses propriétés de santé sur le foie. Elle empêche non seulement les toxines de pénétrer dans cet organe, mais nettoie également cette partie de l’organe humain. De plus, en cas d’inflammation, le chardon-Marie est conseillée.

Outre le chardon-Marie, il y a également l’artichaut qui est conseillé pour stopper l’évolution du virus de l’hépatite B. En plus de protéger votre foie contre tout type d’infection, les feuilles de l’artichaut ont des propriétés antispasmodiques et laxatives. Si votre souhait est de régénérer votre foie, cette plante reste et demeure donc la meilleure option. Un usage régulier de cette herbe vous permet donc de lutter contre le VHB. De plus, elle est conseillée pour les troubles des voies biliaires et les problèmes hépatiques.

Le millepertuis et le pissenlit : des plantes pour lutter contre l’hépatite B

Comme vous le savez sûrement déjà, le pissenlit est une herbe recommandée pour plusieurs maladies. Toutefois, la fleur de teck est mieux adaptée pour traiter l’hépatite B. En effet, cette plante curative possède des propriétés cholagogiques, laxatives et est caractérisée également par des effets astringents et inflammatoires.

Quant au millepertuis, ce dernier possède des propriétés favorables à la santé. Ceux qui souffrent d’un problème hépatique ou qui désirent accélérer la régénération de leur foie peuvent se tourner vers cette plante au multiple effet positif sur la santé. Pour lutter contre l’hépatite B, vous pourrez également utiliser les plantes du schizandra, elles sont connues aussi pour leur rôle de protection du foie et leur propriété antispastiques. Ainsi, tous ceux qui souhaitent stopper la progression du virus du VHB vers d’autres complications peuvent opter pour cette plante.

Pour finir, il y a le miel. Pour ceux qui l’ignorent, le miel contient des antioxydants, des vitamines et d’autres éléments qui permettent de maintenir la santé du foie. C’est aussi l’idéal contre l’hépatite B.

Les mesures de prévention contre l’hépatite B

Prévention contre l’hépatite B

La première mesure de prévention contre cette maladie est la vaccination. Le vaccin contre l’hépatite B est le pilier de la prévention de l’hépatite B. Cela concerne notamment les spécialistes de santé, les structures de soins et ceux qui sont souvent exposés aux liquides biologiques, car ils sont plus exposés au virus de l’hépatite B.

Outre ce point, L’OMS recommande que tous les nourrissons reçoivent le vaccin contre l’hépatite B dès que possible après la naissance, de préférence dans les 24 heures – suivi de deux ou trois doses de vaccin contre l’hépatite B à au moins quatre semaines d’intervalle pour compléter la série. Une dose administrée à la naissance est une mesure efficace pour réduire la transmission de la mère à l’enfant.

Il faut également utiliser les préservatifs durant les rapports sexuels, ne pas utiliser les objets d’hygiène appartenant à d’autres personnes, ne pas échanger les outils d’injection (cuillère, aiguille, coton, et autres). De plus, si vous devez vous tatouer, utilisez surtout des matériels stérilisés.

BONUS : Si vous voyagez dans une région où l’hépatite est courante, renseignez-vous à l’avance auprès de votre médecin sur le vaccin contre l’hépatite B. Il est généralement administré par une série de trois injections sur une période de six mois.

Voir aussi :

J’espère que cet article l’hépatite vous a été utile. N’oubliez surtout pas de partager l’article car ces informations pourrons être utiles à beaucoup d’autres personnes. Laissez nous vos avis dans les commentaires, juste en dessous de cet article.

NOTRE PAGE FACEBOOK: ICI

Spread the love

1 réflexion sur “L’hépatite B : causes et traitements naturels”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *