Hémorroïdes

hémorroïdes : traitements ,causes et Symptômes

L’ hémorroïde est une grosseur dans la région anale, causée par le gonflements des veines dans cette zone. Le corps se compose de nombreuses veines. On en retrouve partout et aussi au niveau de l’anus. Au niveau de cette partie du corps, les veines se dilatent lorsque vous devez aller à la selle et ne cause pas de douleurs. Vous commencerez à parler d’hémorroïdes lorsque ces veines se dilatent d’elles-mêmes d’une manière anormale. Pour mieux comprendre ce phénomène assez douloureux par exemple, nous faisons pour vous le point dans cet article. 

Les différents types d’hémorroïdes

Si votre canal anal n’est pas tout le temps ouvert et qu’il ne s’ouvre que lors de la défécation, c’est parce qu’il y a des veines qui y jouent un rôle psychologique. Ces veines se dilatent au moment opportun pour laisser passer les selles. Lorsque ces veines se dilatent de façon anormale, on parlera d’hémorroïdes. Les hémorroïdes, il y en a sous deux formes. En premier, vous avez les hémorroïdes externes. Ces hémorroïdes surviennent quand le plexus hémorroïdaire externe est atteint. En second, vous avez les hémorroïdes internes. Dans ce cas, c’est le plexus hémorroïdaire interne qui est atteint.

Pour reconnaître des hémorroïdes externes, pas besoin de chercher loin puisqu’ils se voient juste au-dessus de l’anus. Les hémorroïdes internes quant à eux, ne se voient pas à l’œil. Pour les voir, il faut nécessairement une anuscopie.

Les causes des hémorroïdes

Les causes des hémorroïdes

Lorsque vous souffrez  d’hémorroïdes, vous faites par moment ce que l’on qualifie de crise hémorroïdaire. Cette crise a de nombreuses causes. Elle peut survenir lors de divers troubles du transit intestinal. Autrement dit, si vous faites une diarrhée ou vous êtes constipé, elle peut survenir. Lorsque vous êtes une femme, le risque d’avoir des hémorroïdes est grand. En effet, vous pouvez faire une crise hémorroïdaire pendant votre grossesse, pendant l’accouchement ou encore pendant vos périodiques. Pour les hommes ou pour la femme, la sédentarité est une l’une des causes pouvant entraîner une crise hémorroïdaire.

Si ces différentes causes précitées sont celles connues de tous, il existe d’autres causes qui peuvent également être à la base d’une crise hémorroïdaire. Au niveau du sport, le cyclisme et l’équitation peuvent être à la base d’une crise hémorroïdaire. Être pilote ou chauffeur peut vous faire développer une crise hémorroïdaire. Selon votre alimentation, vous pouvez également avoir des hémorroïdes. Dans ce cas, c’est quand vous consommez de l’alcool ou des aliments trop épicés. La consommation de certains médicaments comme les antidépresseurs ou encore les suppositoires et autres peuvent vous donner des hémorroïdes. Il faut toutefois noter que ces dernières causes ne s’avèrent toujours pas, mais ne doivent pas être écartées.

Les symptômes des hémorroïdes

Les hémorroïdes se manifestent généralement par trois symptômes qui sont très bien connus en clinique. Il s’agit de :

Saignements

Les saignements ou encore rectorragies, sont des écoulements de sang à la fin des selles. Dans la majorité des cas, les saignements ne sont pas abondants. Toutefois, elles sont assez visibles au niveau de la cuvette de vos toilettes ou encore au niveau du papier toilette. Lorsque vous êtes face à une rectorragie pour les hémorroïdes, c’est que vous êtes plus atteint au niveau des artères que des veines. Dans le cas d’une rectorragie, l’anuscopie permet d’écarter tout doute de cancer (lésion rectocolique).

La perception d’une boule anale

Lorsque le patient souffre des hémorroïdes internes et sens le besoin de les extérioriser, il s’agit là d’une procidence hémorroïdaire. Dans ce cas, le patient à l’impression de vouloir éjecter du conduit anal une boule. Il réalise alors des efforts énormes pour aller à la selle la procidence évolue quatre différents stades. À chaque stade correspond  traitement. Toutefois, l’impression d’avoir une boule anale peut être signe d’une thrombose hémorroïde.

La douleur anale

Causée par la défécation la douleur anale est permanente. Elle peut conduire à une fissure anale ou une thrombose. La thrombose hémorroïdaire peut être interne ou externe. Tout le monde peut avoir une douleur anale.

Les facteurs de risque d’hémorroïdes

Les hémorroïdes peuvent être transmises génétiquement d’un parent à un enfant, donc si vos parents avaient des hémorroïdes, vous êtes plus susceptible de les attraper. Le fait de soulever régulièrement des charges lourdes, d’être obèse ou de subir d’autres pressions constantes sur votre corps peut augmenter le risque d’hémorroïdes.

Se tenir trop longtemps debout sans prendre de pause pour s’asseoir peut provoquer des hémorroïdes. Des rapports sexuels anaux réguliers et la diarrhée peuvent également augmenter le risque d’hémorroïdes.

Vous êtes également plus susceptible de développer des hémorroïdes si vous êtes enceinte. Lorsque l’utérus s’élargit, il appuie sur la veine du côlon, ce qui le fait gonfler.

Découvrez aussi la méthode alternative et naturelle pour traiter les hémorroïdes que l’industrie médicale et pharmaceutique nous a soigneusement caché pour ses propres profits.

Comment traiter les hémorroïdes ?

Hémorroïdes traitement naturel

Pour les hémorroïdes, vous avez de nombreux traitements qui sont proposés. Premièrement, vous devez prendre des mesures hygiéno-diététiques. À ce niveau, vous devez éviter les épices et les boissons alcoolisées. Vous devez avoir une hygiène de vie régulière et ne pas tomber dans l’excès. Vous devez régulariser votre conduit intestinal. Au cas où votre anus vous démange, vous devez  utiliser du coton contenant une lotion d’huile d’amande douce au lieu du papier toilette.

Pour le traitement, vous pouvez également prendre des médicaments. Généralement, vous devez prendre des veinotoniques. Ils vous aident lors des poussées aigües. Vous pouvez également prendre des suppositoires, des crèmes ou encore des pommades pour faire passer le mal.

Un traitement instrumental peut également vous aider à soulager le mal en rapport aux hémorroïdes. À ce niveau, vous avez la photocoagulation, les injections  sclérosantes, les ligatures élastiques, la destruction par laser et la cryothérapie.

Le dernier recours pour un traitement en cas d’hémorroïdes, c’est la chirurgie. C’est souvent le cas lorsque vous êtes au stade trois d’une procidence hémorroïdaire.

ENFIN je vous recommande la méthode de l’infirmière Anne Lopez de Genève en Suisse pour soulager les troubles liés aux hémorroïdes. Une méthode qui est naturelle & prouvée par des milliers de personnes. Cliquez ici pour découvrir la méthode.

Quelques recettes de grand-mère pour traiter les hémorroïdes

S’il existe de nombreux traitements pour les hémorroïdes, certains sont considérés comme des recettes de grand-mère. Ils s’avèrent efficaces également pour moins ressentir la douleur en rapport avec les hémorroïdes.

Les tisanes

Pour lutter contre les hémorroïdes, vous pouvez naturellement faire le choix de booter votre circulation. Pour cela, il vous faudra comme ingrédients des hamamélis, un petit houx, de la vigne rouge, du marron d’inde ou du marron d’inde. Ces différentes plantes favorisent la circulation du sang et jouent un rôle protecteur pour vos vaisseaux sanguins. En association ou individuellement, ces plantes en tisane doivent être consommées deux à trois fois par semaine. Cependant, modérez la consommation du marron d’inde en été.

La consommation de fibre

La constipation étant cause des hémorroïdes, il faut également la traiter pour ne pas avoir des surprises désagréables. Pour cela la consommation de fibres est nécessaire. Vous pouvez prendre des fruits, des céréales, des légumes secs ou verts. Il est fortement déconseillé la consommation d’aliments épicés au risque d’aggraver la situation.

Les bonnes sources de fibres alimentaires comprennent : le blé , le riz , la farine d’avoine, poires, carottes, sarrasin, son etc…
Les fibres alimentaires contribuent à créer un volume dans les intestins, ce qui ramollit les selles et les rend plus faciles à évacuer.

BONUS : Pratiquez une bonne hygiène en nettoyant votre anus à l’eau chaude pendant la douche ou le bain tous les jours. Mais n’utilisez pas de savon, car le savon peut aggraver les hémorroïdes. Évitez également d’utiliser du papier toilette sec ou rugueux lorsque vous vous essuyez après être allé à la selle.

L’utilisation d’une compresse froide sur votre anus peut aider à réduire le gonflement des hémorroïdes. Les analgésiques, tels que l’acétaminophène, l’ibuprofène ou l’aspirine, peuvent également atténuer la douleur ou la gêne.

J’espère que cet article sur les hémorroïdes vous a été utile et vous aidera à en finir avec cette maladie. N’oubliez surtout pas de partager l’article car ces informations pourrons être utiles à beaucoup d’autres personnes. Dites nous dans les commentaires, juste en dessous de l’articles si vous en connaissez d’autres solutions pour traiter l’hémorroïde !

LISEZ NOS AUTRES ARTICLES Ici

À  votre bonne santé

NOTRE PAGE FACEBOOK: ICI

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *